Né en 1977 en banlieue parisienne, Steve Pitocco compris dés son plus jeune âge que l’art serait indissociable de sa vie et la peinture viscérale pour lui. Il découvre la culture hip-hop et le graffiti à l’age de 15 ans, dont il s’imprègne. Cela influencera intrinsèquement sa création et son mode de vie.
Il donne naissance au Koeurélé, logo créé dans les rues de Barcelone qu’il appose avec poésie et douceur dans l’espace urbain, son terrain de jeu depuis 20 ans.
Ce logo est son petit personnage, il symbolise la liberté et l’énergie positive,
il est devenu au fil des années comme un label qu’il fait vivre ailleurs que sur les murs.

Steve veut élargir son champ créatif en intégrant l’école de Design «Strate», dont il ressort diplômé d’un master de Design Industriel en 2001.
Il est recruté par la maison de luxe Alfred Dunhill pour faire revivre la marque au 15 rue de la paix pendant 2 ans, puis Reebok repère ces créations et lui propose d’intégrer le poste de Designer graphique pour la zone EMEA.
Ces deux expériences déclencheront des envies et lanceront de belles collaborations avec des marques prestigieuses, comme Casio, New Era, Adidas, Dickies, Swarovski… et des projets avec Alicia Keys, Swiss Beat, Grand corps malade, Kery James…

Depuis 15 ans, Steve tient les rênes de ses projets artistiques. En peinture il affine son style et trouve son mode d’expression au travers du YARNING. Technique atypique qu’il a créé et qui consiste à peindre avec un fil de matière, alliage précis de différentes matières, proposant plusieurs niveaux de lecture l’oeuvre, les reliefs, l’emotion du trait.
Le pinceau ne touche jamais le support, la création se développe en suspension, comme un survol à distance, en légèreté.
Le trait de ses oeuvres est donc particulier, tantôt souple, tantôt plus nerveux, toujours libre. L’artiste n’impose pas son trait mais propose plutôt une direction.
Qu’il s’agisse d’une peinture sur toile, ou d’une suspension, chaque oeuvre de l’artiste l’engage corps et âme.